Mes Imaginales 2016 ou comment j’ai mangé les frites d’Anthony Ryan

IMG_5436.JPG

Je sais que je me répète, mais chaque année je vis des Imaginales incroyables.

Pourtant, à mon arrivée jeudi matin, tout commence mal : mes livres ne sont pas là, au grand dam de ma libraire ! Pas grave, j’en profite pour passer une excellente journée avec mon amie Dominique Lémuri, auteure d’un magnifique manuscrit SF qui va faire un malheur. Nous flânons dans un parc steampunk.

IMG_5440.JPG

IMG_5446.JPG

IMG_5445.JPG

Le soir, premier restaurant Bragelonne très sympa avec H. V. Gabriel, Mick Resnick, Marie Brennan et Anthony Ryan, l’auteur de Blood Song. Choqué, le dyonisiaque Pierre Pevel découvre mon plat végétarien et me demande pourquoi j’ai été puni.

Vendredi, c’est le grand jour, mes tomes 1 et 2 sont enfin dispos, pas moins de soixante livres imprimés la veille dans l’urgence, en attendant les quarante autres exemplaires, pour un total de cent ouvrages… une vraie histoire de science-fiction. À moins que ce ne soit du steampunk ?

IMG_5455.JPG

Pour la première fois dans ma (courte) carrière d’écrivain, je constate qu’un lecteur m’attend tôt le matin derrière le stand pour une dédicace, je suis bien sûr très touché ! À ma droite, j’ai le plaisir de retrouver Laurence Suhner qui me fait rêver avec ses (vraies) histoires de navigation sur des mers lointaines. À ma gauche, je fais la connaissance de mon voisin, G.D. Arthur, le talentueux auteur d’Eos, qui imite un camelot en train de vendre des barils de lessive. Le souci, c’est que je finis par parler comme lui, sans même m’en rendre compte. Dédicace oblige, nous essayons de nous maîtriser, mais il y en a toujours un pour sortir une énormité, ce qui provoque bien sûr des fou-rires interminables…

Le soir, j’apprends que des amis écrivains ont passé avec succès la redoutable épreuve du speed dating littéraire, on fête ça dignement au restaurant en réservant à Dominique un tonnerre d’applaudissements sous les yeux médusés des serveurs.

Samedi, grosse journée sous une chaleur de plomb, ce qui explique pourquoi nous sommes rouges et gonflés sur les photos (je vous vois venir mais non, ce n’est pas lié à l’alcool ingurgité la veille). L’ambiance est toujours plus folle :

IMG_5453IMG_5459IMG_5466

Je retrouve beaucoup d’amis,  ainsi que des lecteurs de l’année passée qui viennent cette fois pour mon tome 2, quel plaisir d’échanger avec eux ! Je réalise qu’Emma Cresp a eu la gentillesse de ramener (depuis Nice !) une peinture de la Belle Lili qu’elle m’offre (je vous promets que je suis resté sans voix).

 

J’observe une succube en pleine action :

Je discute un peu avec Boulet, qui est très sympa. Le soir, nouveau restaurant Bragelonne avec Kristen Britain et Mick Resnick. Mon voisin de table n’est autre qu’Anthony Ryan, au début très silencieux. Affamé (ma paternité me fait grossir, comme me l’a fait perfidement remarquer Isabelle Sauvage), je constate qu’Anthony n’a pas l’air de toucher à ses frites, placées sur sa seconde assiette. Après une courte hésitation et l’approbation discrète d’Anne-Lorraine, je me décide à lui poser la question fatidique (à lire avec un accent français à couper au couteau) :

– Anthony, you donte laïc your frenches fraïzes ? (D’un geste énergique, il me donne l’assiette)
– Help yourself.

Voilà.

Je sais, vous êtes en entrain de vous dire « quelle piètre image des auteurs français ce morfal donne-t-il », mais le courant passe bien et Anthony Ryan me fait rougir en affirmant qu’il est convaincu que ma trilogie sera un succès, ce qui est trop d’honneur pour le bébé auteur que je suis. À un moment donné, Kristen Britain me demande ce que signifie en anglais les Pirates de L’Escroc-Griffe, mais heureusement Stéphane Marsan vole à mon secours :  » The Pirates of the Crookes Claw » répond-t-il, à mesure que j’explique l’histoire de ce jeu de mots intraduisible.

La chaleur caniculaire a raison des romanciers anglo-saxons, la soirée se poursuit en petit comité avec Stéphane, Pierre Pevel et Patrice Girod, l’auteur de Générations Science-Fiction : de Flash Gordon à Matrix, qui nous raconte quantité d’anecdotes toutes plus passionnantes les unes que les autres, un régal.

avecPierre.jpg

Dimanche, un enseignant vient à mon stand pour m’apprendre que certains de ses élèves lisent les Pirates de L’Escroc-Griffe, grand moment d’émotion… Du coup, je lui offre plein de marque-pages estampillés Goowan.

Le soir, il est déjà temps de partir avec l’ami Brome (le vrai, hein, pas le dieu de mon roman). À l’heure de dresser un bilan des Imaginales 2016, je réalise qu’un an après la sortie des Terres Interdites, ma trilogie continue de vivre sa vie. Quel bonheur de savoir que tant de lecteurs étaient au rendez-vous pour le tome 2 ! Mais j’éprouve également une joie toute aussi grande à l’idée que pas mal de copains auteurs vont voir, d’ici un an ou deux, leurs rêves d’édition s’exaucer, sans parler de ceux qui ont été publiés ces derniers mois. Mon aventure éditoriale est définitivement une aventure collective. Quelle fierté d’appartenir à cette nouvelle vague d’écrivains et de dédicacer aux côtés de Paul Beorn, Nadia Coste, Cindy Van Wilder, Silène Edgar, Célia Flaux, Patricia Lesausse, Luce Basseterre, Aude Cenga et de tant d’autres romanciers… Le rêve ! Ça vaut bien un câlin…

IMG_2990.JPG

Published in: on juin 1, 2016 at 6:50  Comments (8)  
Tags:

The URI to TrackBack this entry is: https://escroc-griffe.com/2016/06/01/mes-imaginales-2016-ou-comment-jai-mange-les-frites-danthony-ryan/trackback/

RSS feed for comments on this post.

8 commentairesLaisser un commentaire

  1. Décidément, entre les frites d’Anthony et la religieuse d’Anne-Lorraine, tu ressembles à mon Schnippy (l’écureuil de Sylvine, croqué par Céline ici : http://nathaliebagadey.fr/index.php/2016/05/20/les-personnages-de-citara-prennent-vie-2-schnippy/ ), toujours à grignoter !😀
    Merci pour ce chouette compte-rendu ! J’ai bien regretté de ne pas y être mais je n’aurais pas eu le temps de toute façon, cette année.
    J’aime beaucoup le titre en anglais, notamment l’allitération qui rejoint celle qui existe en français. Bien trouvée !
    J’ai pré-commandé le 3e tome des Pirates, vraiment hâte de le lire !
    Et il y a une surprise pour toi dans ma NL…😉
    Bisous à tous les 3.

    • Oui, ça m’a fait bizarre de ne pas te voir ❤ Cool pour le tome 3, j'ai hâte de découvrir la surprise 😉

  2. Excellent ! Et tu mérites ton succès, je suis sure que ce n’est que le début 😉

    • Merci Zela ❤

  3. Aha génial ce compte rendu ! Vivement l’année prochaine, j’espère que je pourrais venir !!! En tous cas c’était super de te voir, et merci pour tous tes précieux conseils !

    • Je t’en prie ! Je croise les doigts pour toi ! ❤

  4. Rhoo, je suis toute confuse de me retrouver ainsi dans ton billet. Il est vrai que l’ovation au retour du SD restera dans mes souvenirs comme un grand moment d’amitié et de chaleur humaine !
    J’ai hâte d’avoir ton tome 3 dans les mains et que tu me le dédicaces ! \o/

    • Tu as raison, c’était un sacré souvenir ❤ Avec grand plaisir 😉


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :