« Round one, fight ! »

Quelques nouvelles du front suite à mon absence (assumée) sur les blog et les réseaux sociaux : pour avancer sur mon projet (en retard), il a fallu que je récupère du temps libre, et j’ai donc été contraint de sabrer dans certaines activités. Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous annoncer que j’ai mis un coup d’accélérateur en ce qui concerne mon écriture : à cet instant précis, mon manuscrit fait 275.000 signes (pour info le tome 1 des pirates fait 700.000 signes, soit un grand format de 450 pages). Je sais que 275.000 signes, ça a l’air peu, mais en ce moment je carbure à environ 10.000 signes par jour…. ce qui signifie qu’il y a de bonnes chances pour que le premier jet soit terminé le 31 décembre. Puis viendra une douloureuse période de corrections suite aux retours de mes bêta-lecteurs fétiches. Je ne ferai d’ailleurs pas de sentiment à ce niveau : si ce projet ne les emballe pas, je lancerai à nouveau un chantier jusqu’à ce que l’histoire soit satisfaisante, car il n’est pas question de vous décevoir. Si, au contraire, mes bêta-lecteurs sont enthousiastes, je présenterai à mon éditeur le manuscrit aux Imaginales 2018 afin de savoir si Bragelonne est de nouveau partant pour cette aventure.

Bon, il est temps de retourner au combat. À bientôt !

Published in: on novembre 30, 2017 at 5:18  Comments (9)  

Octogônes 2017

IMG_7230.jpg

Peu de lecteurs le savent, mais une partie de l’univers de ma trilogie fut conçue durant mon adolescence, alors que je pratiquais assidûment le jeu de rôle, une passion dévorante qui m’apprit à créer des univers. Inutile de dire que ma venue à Octogônes fut un véritable retour aux sources. Énorme convention rôlistique (qui se déroule jour et nuit pendant 72 heures, sans interruption !) Octogônes est portée par l’armée de bénévoles de Morwen, toujours aux petits soins… Impossible de toutes et tous les remercier.

J’ai passé deux jours absolument magiques, et découvert la magnifique ville de Lyon.

IMG_7233.jpg

Samedi, j’ai eu le plaisir de participer avec Vil Faquin, Raphaël Colson (l’un des coordinateurs du pôle imaginaire) et David Robert à une passionnante table ronde.

IMG_7244 2.jpg

Le soir, j’ai été invité à un vernissage au Dépôt de l’Imaginaire, l’antre du Peuple de Mû, une maison d’édition attachante que je connais bien, et qui est dynamique. C’est elle qui a publié le fameux Moi, Peter Pan du (très) talentueux Michael Roch.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai passé un excellent moment avec des auteurs chaleureux (Sarigan, Alex Nikolavitch, Nicolas Le Breton), retrouvé des amis (Nathalie Bagadey, Élisa, Vincent Laik, Ielenna, Davy Athuil, Driss Embarek, Fred, mon libraire de Omerveilles), ainsi que Victor « l’Empire Électrique » Fleury, avec qui j’ai une histoire particulière : à la base nous nous sommes rencontrés aux Imaginales, à Epinal, à l’époque nous rêvions d’être publiés, sans savoir qu’on allait tous les deux atterrir chez Bragelonne !

IMG_7225.jpg

IMG_7224.jpg

Les lecteurs étaient au rendez-vous, dimanche soir je n’avais plus d’édition intégrale ! Cerise sur le gâteau, une personne qui avait acheté ma trilogie samedi est revenue le lendemain pour me dire qu’elle avait dévoré les 80 premières pages, ce qui m’a touché…

Moi.JPG

… et pour cause : deux ans et demi après la sortie du premier tome, mes pirates continuent de voguer à la rencontre de nouveaux lecteurs, grâce aux festivals, et à un éditeur enthousiaste, des partenaires indispensables que je remercie chaleureusement. Pour l’écosystème des organisateurs, libraires et éditeurs, inviter un auteur est une marque de confiance à laquelle je suis très sensible, et je suis heureux que cet investissement soit récompensé, même si vendre des livres n’est pas une fin en soi. Au-delà des bilans comptables, venir à un salon, c’est surtout retrouver des amis et des lecteurs, participer à la fête d’une famille, celle de l’imaginaire. C’est grâce à cette marque de confiance entre tous les acteurs et artisans de la SFFF, petits ou grands, que cette magie est possible, et les salons qui ont tendance à oublier cette vérité pour privilégier l’aspect économique, et grandir trop vite, perdent malheureusement beaucoup de leur âme.

C’est en partie grâce à cet écosystème artisanal qu’au fil des ans, une communauté grandissante s’est créée autour de mon univers… ce qui me motive à terminer l’écriture de mon spin-off, ainsi que le jeu de rôle des pirates, dans mes cartons depuis plusieurs années, sans parler des autres projets…

Samedi 25 Novembre, je terminerai l’année 2017 en beauté en me rendant à la 14ème édition du Festival de SF et de Fantasy de Sèvres pour retrouver Jean-Luc Rivera, un grand ami de l’Escroc-Griffe.

À bientôt !

Published in: on octobre 9, 2017 at 12:21  Comments (9)  
Tags: ,

Si vous êtes sur Lyon…

Je suis depuis hier à « Octogônes », une convention du jeu et de l’imaginaire absolument géniale ! Si vous êtes dans le coin, n’hésitez pas à passer, ce salon en vaut la peine.

Published in: on octobre 8, 2017 at 6:03  Laisser un commentaire  
Tags: ,

Coup de Tonnerre sur l’Imaginaire

Ce week-end, je me suis rendu pour la première fois en Bourgogne à Tonnerre, une ville qui possède un magnifique patrimoine : ce n’est pas tous les jours qu’on dédicace dans un hôpital du XIIIe siècle !

IMG_7080.jpg

Pour cette toute première édition, j’ai retrouvé avec grand plaisir mes camarades de l’imaginaire. Avec Mélanie Fazi, on a beaucoup échangé à propos de notre passion commune : Stephen King, actualité cinématographique oblige… c’est peu dire qu’on attend la sortie de « Ça » avec impatience ! J’ai failli partager ma chambre avec l’inénarrable Bruno Pochesci qui mériterait une place sur l’Escroc-Griffe tant sa vie est un roman.

IMG_7156.jpg

J’ai eu également eu le plaisir de retrouver certaines « voisines de Bragelonne », Céline Landressie et Jeanne Faivre Darcier, mais aussi les amis de l’Armada et mon ancienne collègue de travail Anne-Sophie Kindraich, qui, à l’époque, écrivait aussi de la fantasy sans que je le sache, alors qu’on enseignait dans le même bahut ! J’ai écouté pendant des heures le passionnant Olivier Deparis parler de cinéma, littérature et astrophysique, sa culture est impressionnante.

C’était également pour moi le moment de discuter pour la première fois avec Jérôme Baud, Morwen, Emmanuel Delporte et sa femme, Béatrice « valise » Ruffié Lacas, Françoise Grenier Droesch, Ruwan Aerts, Morgane Caussarieu, Sylvie Dolhabaratz Morales, SM Chevalier, Ménéas Marphil ou Stefan Platteau, pardon pour les personnes dont je n’ai pas réussi à retrouver les noms. Merci à Morwen et Jérome Baud de m’avoir invité à prendre une bière, Armada est vraiment une maison d’édition comme je les aime : un éditeur et des auteurs au diapason qui ne se prennent pas au sérieux. Pendant le salon, plusieurs auteurs ont émis l’idée d’écrire sous pseudo du « dino porn », mais je ne peux pas révéler les noms des personnes compromises dans ce sulfureux projet.

Il n’y en avait pas que pour la littérature : deux peintres japonais, Shoji Tanaka et Kaoru Koga, étaient venus présenter leurs toiles.

IMG_7095 3.jpg

Kaoru Kaoga est originaire de Kamakura, ville que je connais bien, ce fut l’occasion d’échanger près d’un cabinet des curiosités digne de Jules Verne.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

J’ai retrouvé les sympathiques Stayly Dompierre,  et Christophe Dougnac. Quelques instants plus tard, un inconnu débarque devant mon stand :
– Tu sais qui je suis ? me demande-t-il non sans une certaine assurance.
– Euh… non.
– Je suis le type qui a fait ta couv’.
Et c’est là que je réalise que je me retrouve en chair et en os devant Johann « Yoz » Bodin, quelle joie !

IMG_7118.jpg

Un moment émouvant dans la carrière d’un moyennement jeune auteur, car une couverture réussie importe beaucoup dans le succès d’un roman et Yoz m’a gâté à ce niveau. Cerise sur le gâteau, il est humble, et d’une grande gentillesse, ce qui est toujours appréciable quand on possède un talent tel que le sien, regardez ses sublimes illustrations :

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il y avait tellement d’activités que j’ai loupé l’immanquable procession au flambeau, mais heureusement Mélanie a pris une belle photo (que je lui pique au passage, eh oui je suis comme ça)

TonnerreMélanie.jpg

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai quand même eu la chance de visiter l’impressionnante Fosse Dione qui fut l’objet, durant l’Antiquité, d’un culte polythéiste (Dione viendrait de la déesse gauloise Divona, « divine »). À cette époque, la procession religieuse devait être fascinante, il faut vraiment que je m’achète rapidement une machine à remonter le temps, c’est trop frustrant.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Puisqu’on parle d’Histoire, à la Fleur des Délices j’ai gouté  des gâteaux vieux de plusieurs siècles (façon de parler).

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un grand merci à l’organisation, aux bénévoles et aux exposants qui nous ont enchantés avec des costumes, décors et spectacles tous plus féériques les uns que les autres. Merci aux lecteurs qui sont parfois venus de loin pour la dédicace, à Sylvie, Mon univers fantasy,  Rémi et les libraires de la librairie Plume et Images, et bien sûr merci à Oncle Bragelonne.

 

Published in: on septembre 13, 2017 at 1:47  Comments (14)  
Tags: , ,

Nouvelles du front

Ecrivain fou.gif

Alors que je passe un été très occupé, je trouve enfin un peu de temps pour le blog, ouf ! L’occasion pour moi de vous parler de mon quatrième roman. J’avance bien, l’écriture du premier jet est de plus en plus fluide et régulière, je m’amuse beaucoup. Lors d’une nuit blanche, plusieurs autres projets sont venus s’inviter dans mon cerveau bizarre qui n’en demandait pas tant, me voilà occupé pour les dix prochaines années ! En ce qui concerne le projet actuel, j’ai passé le cap des 125.000 signes. Cet automne, le premier jet en fera probablement 400.000, avant de prendre du poids pendant l’hiver les corrections.

Ensuite, il sera temps d’envoyer à quelques bêta-lecteurs la nouvelle version. Début 2018, je me lancerai à nouveau dans une série de travaux en fonction des coups de fouet aimables commentaires de mes bourreaux amis(es).

Catwoman.gif

Je rêve de donner le manuscrit à mon éditeur avant les prochaines Imaginales qui se tiendront en Mai. Je l’annonce sans langue de bois, j’aimerais être publié en 2019 afin de ne pas être oublié par mes lecteurs !

Dit ainsi, ça peut paraître ridicule ou égocentrique, mais comme de nombreux auteurs je suis confronté à un dilemme. D’un côté, l’idéal serait d’être publié tous les deux ans, mais de l’autre, je veux pouvoir être fier de chacun de mes enfants de papier. Pour moi, le pire serait de me dire « ce bouquin, je ne l’assume pas car il n’est pas abouti mais j’ai accepté qu’il soit publié car j’avais besoin d’une actualité éditoriale à tout prix ». C’est pour cette raison que je prends quand même mon temps*. 2019 serait l’année idéale, mais si ce n’est pas possible, tant pis, mon « livre en retard » n’en sera que meilleur. Enfin, j’espère !

* Oui, je suis l’homme qui annonce qu’il est en retard, ni vu ni connu j’t’embrouille.

 

Published in: on août 11, 2017 at 9:40  Comments (12)  
Tags:

Les mouettes ont les pieds au sec

IMG_6604.jpg

Je suis désolé de ne pas avoir donné de nouvelles, mais depuis mon retour des Imaginales j’ai beaucoup écrit… quand je n’étais pas sur les routes. Quel plaisir de visiter la France ! Ce week-end, j’étais invité au Salon du Livre de Mer de Noirmoutier, ce qui m’a touché car il s’agit d’un festival de vrais marins. J’étais impressionné de rencontrer des aventuriers chevronnés tels que Sébastien Destremau, Georges Pernoud et Philippe Poupon. Je suis allé de surprises en surprises : Noirmoutier est une île si grande qu’elle regroupe plusieurs communes. Elle dispose depuis quelques années d’un pont, mais avec une altitude extrêmement peu élevée : oubliez les falaises de mes histoires de pirates ! Le port est tout aussi surprenant : un simple chenal, étroit, donnant sur l’Atlantique, bien éloigné des clichés des romans d’aventures du XIXe siècle.

IMG_6609.jpg

IMG_6610.jpg

En se baladant dans les rues, on a le sentiment de découvrir une France hors du temps, authentique, avec ses maisons de pêcheurs pittoresques, son magnifique château, le marais salant derrière une digue, la chaussée Jacobsen, assaillie depuis plus deux siècles par l’océan.

IMG_6607.jpg

IMG_6606.jpg

Les gens sont d’une grande hospitalité, simples et chaleureux, sans parler des auteures, aussi adorables que talentueuses : Violaine Desportes, l’enfant du pays qui participait à son premier salon et avec qui j’ai bien rigolé, Nathalie Minne et sa bonne humeur légendaire, Michèle Montmoulinex, marraine d’un rorqual (!) et bien sûr Marie Foucard, spécialiste de la Terre de Feu et de l’Antarctique, qui a navigué pendant 14 ans (en famille !) sur les mers glaciales du Sud…

IMG_6628.jpg

Autant dire que lors des repas ce fut un régal que d’écouter ces femmes et ces hommes parler de leurs aventures, employant des expressions improbables comme « les mouettes ont les pieds au sec » pour réclamer à boire… J’ai découvert quantité d’histoires incroyables, comme celle du père Jaouen qui emmenait sur son navire de jeunes délinquants et toxicomanes afin de les aider à se réinsérer dans la société. Ce fut l’occasion de réaliser, si je l’avais oublié, combien la vie en mer est difficile : sur un voilier, les livres pourrissent, les vêtements moisissent, et il faut constamment solutionner des problèmes techniques. En quittant un port pour retrouver l’océan sauvage, on est parfois rattrapé par la mélancolie, surtout lorsqu’on observe les lumières des maisons, autant de foyers douillets, s’éloigner dans la nuit glaciale…

J’ai moi-même quitté ce salon le coeur serré, avec l’impression de laisser derrière moi un monde à la fois familier et exotique, entre mythe et réalité. Un immense merci à Lydie, Gérard et les bénévoles pour leur accueil chaleureux, Bénédicte et Vincent, mes libraires dévoués du Trait d’Union, l’ami Daniel Pagés pour sa gentillesse, sans oublier Bragelonne. Hissez haut !

 

Published in: on juin 26, 2017 at 11:37  Comments (6)  
Tags:

Retour sur Terre

IMG_6502.jpg

Me voilà de retour après de merveilleuses Imaginales, et un coffre à souvenirs bien rempli.

coffre

Même si je me fais régulièrement chambrer par mes amis pour mon naturel très (trop ?) enthousiaste, je crois que je resterai à jamais un fanboy, heureux de rencontrer ses idoles. À ce titre, j’ai été touché par la gentillesse de Christopher Priest, qui m’a salué par un tonitruant « Hi Jean-Sébastien » ! auquel j’ai répondu par un piteux « Aïe Christopher, eau ar iou  » ? À ma grande surprise, il se souvenait de moi, on avait parlé de l’adaptation du Prestige, que je vénère. Comme chaque année, j’ai apprécié la simplicité des écrivains anglo-saxons tels que James Morrow. J’ai notamment eu la chance de dîner avec Bradley P. Beaulieu, adorable, et Scott Lynch, très drôle, surtout quand il raconte dans la langue de Molière à Olivier Gay son désespoir de ne pas mieux parler le français.

IMG_4183.jpg

C’était bien sûr aussi l’occasion de rencontrer les frenchies, je dédicaçais, excusez du peu ! entre Fabien Cerutti et Jean-Laurent Socorro. Deux auteurs vraiment drôles, en plus d’être talentueux, c’était un vrai plaisir que de passer ces Imaginales avec eux. À un moment donné l’immense Jean-Luc Rivera m’a fait l’honneur de rejoindre mon stand, vantant les mérites de ma trilogie à des lecteurs impressionnés par cette véritable encyclopédie de l’Imaginaire…

IMG_6505.jpg

IMG_4202 2.jpg

J’ai revu nombre d’anciens amis auteurs, impossible de tous les nommer, pardon pour les oublis ! Quel bonheur de retrouver Stéphane Pavanelli, Dominique Lémuri, André Woodcock, Thierry Fernandez, Marie Caillet, Bénédicte Coudière, Franck Dive, Laurent Genefort, Luce Basseterre, Héloïse de Ré, Michael Roch, Cécile Duquenne, G.D. Arthur, Sébastien Tissandier, Philippe Besancenet, Jean Vigne et sa moitié, Doris Facciolo, Stéphane Desienne, Olivier Saraja, Silène Edgar, Paul Beorn, Romain d’Huissier, Aude Cenga, Mathieu Rivero, Manon Fargeton, Andréa Deslacs, Alex Evans, Anne-Sophie Kindraich, Aurélie Wellenstein, Alehx, Christophe Nicolas, Jean-Claude Duynach, Olivier Sanfilippo, Cindy Van Wilder, Agnès Marot et Élodie Serano, quel plaisir que d’écouter Lise Syven me parler du fascinant univers de Saving Paradise, ou bien encore d’échanger avec la pétillante Méropée Malo, et le sage Régis Goddyn. Le soir était également un moment privilégié pour manger les frites de Pierre Pevel, merci à lui discuter avec mon éditeur, Stéphane Marsan, c’était passionnant d’apprendre tant de choses sur les coulisses de l’édition.

IMG_6425IMG_6437

J’ai d’ailleurs une anecdote assez incroyable à vous confier. En 2012, alors que je n’étais pas publié et que je venais pour la première fois à Epinal, je déjeunais avec Pierre Bordage, Vincent Jounieaux, mon amie Virginie et un jeune homme passionné de Fantasy, Victor. Je me souviens qu’avec Victor, nous avions beaucoup discuté, on se prenait à rêver d’une publication. Ironie du sort, le soir même, je passais avec succès le speed dating littéraire. Et voilà que vendredi dernier, un garçon au visage familier m’aborde.

– Eh ! C’est Victor, tu te rappelles de moi ?
– Victor ? Bien sûr ! On avait mangé avec Pierre Bordage.
– En fait je suis Victor Fleury, l’auteur de l‘Empire Électrique chez Bragelonne !

Imaginez ma stupéfaction ! Victor avait fini par se frotter lui aussi au speed dating littéraire. Qui aurait cru que cinq années plus tard nous serions tous les deux publiés chez Brage ? J’étais tellement heureux pour lui que je l’ai serré dans mes bras ! De la même façon, j’ai découvert qu’Arnaud Codeville était devenu un auto-publié à succès. Il a même gagné le concours des plumes francophones organisé par Amazon !

Vous l’aurez deviné, pour moi les Imaginales c’est ça, un festival plein de surprises, capable d’exaucer des rêves d’adolescent. Grâce à Épinal, j’ai eu la chance de bavarder avec Karim Berouka que j’écoutais religieusement au lycée à l’époque de Ludwig Von 88.

IMG_6407.jpg

J’ai retrouvé une autre idole de jeunesse, Bruno Bellamy, illustrateur du magazine culte Casus Belli.

FullSizeRender.jpg

J’ai appris par Bénédicte Coudière que l’équipage du mythique Belem allait emporter un exemplaire des pirates de l’Escroc-Griffe !

Belem.jpg

Et puis, il y a la magie des dédicaces. J’ai enfin pu avoir sur le stand ma trilogie complète, c’était donc l’occasion d’échanger avec d’anciens lecteurs qui ont lu la totalité de ma saga… quel soulagement de savoir qu’ils avaient aimé les trois tomes ! Un moment particulièrement émouvant, celui où Stéphane, un cosplayer, est venu à mon stand déguisé en « Patiente Vite », le chat pilote de zombies de mon tome 3 !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai été touché et honoré, de réaliser que mon histoire ne m’appartenait plus vraiment, c’est le plus beau cadeau que je pouvais recevoir de mes lecteurs.

Je termine ce long article en adressant un immense merci à mes compagnons de l’imaginaire qui ont eu la gentillesse d’être venu me faire coucou sur mon stand, pardon pour les oublis  : Lowëya, Panthera, Katia Lanero Zamora, Luani, Arcane, Capucine, Iliane, Mistigri, Sia d’Encres, Elyna, Ermina, @brome, Cindy Chaussette, Lilie Bagage, Gab Stael, Axelle C, Crazy, Célia Deiana, Caladhiel, Pénélope Chester, Florian Klein, Anaïs et Hadrien, Jonathan Alaëlle, Patrice Verry, Marianne Stern, Eva Reitzer, Lofarr… Vivement l’année prochaine !

dedicace.jpg

Published in: on mai 23, 2017 at 6:53  Comments (19)  
Tags:

Imaginales en approche

Une fois de plus, je serai de jeudi à dimanche en dédicace aux Imaginales, l’événement incontournable en France pour tout fan de SFFF qui se respecte. Que vous soyez lecteurs ou auteurs, j’ai hâte de vous retrouver !

 

Published in: on mai 16, 2017 at 11:11  Comments (2)  
Tags:

Les Futuriales

affiche futuriales 2017 (1).jpg

Me voici de retour après une pause de deux semaines, la faute à la vraie vie, et à cette hystérie électorale qui me désole. Heureusement, il y a eu un festival pour prendre une bouffée d’air, les Futuriales.

chapiteau.jpg

IMG_6071.JPG

Un salon qui m’a permis de revoir les amis Bénédicte Taffin, Nadia Coste, G.D. Arthur, Laurent Genefort, Franck Dive, Damien Snyers, Romain d’Huissier et Anne-Sophie Kindraich, mais aussi de faire la connaissance de Ruperto Sanquer, une auteure géniale.

IMG_6073.jpg

IMG_6075.jpg

Ruperto.jpg

J’ai rencontré de nouveaux lecteurs, et retrouvé des amis de longue date qui me manquent. Cerise sur le gâteau, Laurent a eu la gentillesse de m’offrir un de ses romans, Points Chauds.

FullSizeRender.jpg

Sans surprise, c’est Latium qui a remporté le Prix Révélation des Futuriales, il va bien falloir que je lise un jour ce roman SF acclamé par la critique !

Published in: on mai 5, 2017 at 9:53  Comments (1)  
Tags:

Je serai aux Imaginales ! 

Info de dernière minute : je serai en dédicace aux Imaginales ! Merci à Leslie et Fanny de chez Bragelonne, et bien sûr merci à l’organisation du festival ! YATTA !!!!!!!!

Published in: on avril 11, 2017 at 2:15  Comments (9)