L’économie du charbon de résine : défis et perspectives

Depuis quelques années, il n’a échappé à personne que le royaume a subi de profonds bouleversements suite à l’expérimentation de nouvelles machines. Même si encore beaucoup de sujets mettent en doute l’utilité de tels mécanismes, ces engins vont transformer notre vie quotidienne. Cette technologie ne serait rien sans une ressource essentielle, le charbon de résine. Il y a un siècle, le savant Kinesis a découvert sa propriété stupéfiante : dans une machine à vapeur, son rendement est dix fois plus élevé que celui du charbon traditionnel.

D’où vient cette substance carbo-résinée ? L’origine de cette matière a longtemps été considérée comme un mystère. On pense qu’autrefois des arbres grands comme des collines ont recouvert une partie du Monde-Fleur, bien avant les Mers Turquoises. Lorsque ces végétaux sont morts, leurs organismes se sont lentement décomposés durant des millions d’années.

Cette roche combustible fossile se trouve uniquement dans le lointain massif résineux du sud-ouest, région que j’ai eu la chance de visiter. Ce relief est très étonnant car les montagnes oranges, aux couleurs si particulières, sont également translucides. Qui n’a jamais rêvé d’observer à l’œil nu de gigantesques animaux disparus pris au piège par des coulées de résine des millions d’années auparavant* ? Les esclaves qui creusent ces galeries transparentes offrent un spectacle tout aussi incroyable. Ils doivent avancer avec prudence pour éviter le gaz de résine emprisonné dans des cavités. Lorsqu’un mineur perce malencontreusement l’une de ces chambres, la substance volatile prend feu au contact de l’air.

Ressource probablement illimitée, inoffensive quand on sait l’extraire correctement, le charbon de résine contribue à moderniser notre royaume. On ne peut que se réjouir des retombées économiques de cette nouvelle industrie, en espérant que l’on pourra, dans la mesure du possible, améliorer les conditions de travail des esclaves dans les mines.

*Une légende locale tenace affirme que les Chryses, des insectes géants, seraient emprisonnés dans ces gigantesques structures.

Publié on janvier 15, 2011 at 9:42  Laisser un commentaire  

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :