Je suis toujours là…

… Je préfère le préciser étant donné que je cela fait presque un mois que je n’ai pas rédigé d’articles sur ce blog, la faute à la vraie vie. Comme vous, j’ai été profondément marqué par les attentats, au point de ne pouvoir écrire pendant plusieurs jours d’affilée. Durant le deuil national, imaginer des histoires m’a paru totalement dérisoire, et en même temps terriblement important. Ironie du sort, dans ma trilogie il y a une réflexion particulière sur les rapports entre religion, spiritualité, et fanatisme.

Le plaisir d’écrire est revenu en partie grâce à des messages de lecteurs qui m’ont contacté pour me dire combien ils avaient aimé les Feux de mortifice, alors que je suis toujours en correction éditoriale sur mon tome 3. J’ai été touché par ces retours. Cela peut paraître immature, mais je fonctionne beaucoup à l’affectif. Mon carburant, c’est l’enthousiasme de mes lecteurs. En ce moment, je fais tout pour éviter que les événements ne contaminent le tome 3, notamment grâce à l’humour.

C’est plus difficile que ça en a l’air, car l’ambiance s’assombrit nettement au fil des tomes, mes anti-héros et l’univers gagnent en maturité. Par certains côtés, cette trilogie c’est un peu l’histoire de personnages qui deviennent adultes, une mise en abyme de ce que je vis actuellement en tant que futur papa.

Je songe de plus en plus à mon futur quatrième roman (historique), un livre beaucoup plus sombre se déroulant, cela ne s’invente pas, lors de persécutions religieuses. Ce qui est dingue, c’est que j’ai écrit les premières pages de ce projet en 2014, avant Charlie. Je pense sincèrement que ce bouquin va surprendre, dans le bon sens.

En attendant, je ne cesse de progresser sur le chantier du tome 3, j’ai d’ailleurs une bonne et une mauvaise nouvelle à vous annoncer. Je commence par la mauvaise : étant donné que le récit gagne en épaisseur au fil des corrections, au point d’être plus volumineux que le tome 2, j’ai demandé un délais supplémentaire à Bragelonne. Sans surprise, ma maison d’édition a été au top (merci Claire, merci Marie). Le troisième volet ne  sortira pas en février, mais en juin. La bonne nouvelle, c’est que ce délais me permettra de peaufiner la fin de cette épopée.

Ceux qui ont lu la fin des Feux de mortifice s’en doutent, ce troisième opus des Pirates de L’Escroc-Griffe sera, de loin, le plus original. J’ai aussi essayé de prendre en compte la critique qui me parait la plus justifiée, à savoir l’action parfois incessante : si l’aventure restera présente dans cet épilogue, l’accent sera davantage mis sur l’exploration de l’univers. Tout, tout, tout, vous saurez tout sur les Chénis 🙂 Le tome 1 était plutôt comique, le tome 2 épique, mais je crois que le tome 3 sera mystique.

Je ne peux terminer ce billet sans vous remercier, lecteurs : merci pour votre enthousiasme, notamment lors des séances de dédicace ! Grâce à vous, les Pirates de L’Escroc-Griffe vivent une belle aventure humaine dont je n’osais rêver.

Du fond du coeur, merci.

Published in: on novembre 30, 2015 at 12:32  Comments (20)  
Tags: