Gravity

Gravity

Le docteur Ryan Stone (Sandra Bullock), experte en ingénierie médicale, accompagne l’astronaute vétéran Matt Kowalsky (George Clooney) pour une banale sortie dans l’espace. Mais rien ne va se passer comme prévu…

J’ai toujours suivi avec attention la carrière d’Alfonso Cuaron, un cinéaste atypique qui a livré le meilleur Harry Potter de la saga (je parle du prisonnier d’Azkaban) mais surtout les Fils de l’homme. Avec ce réalisateur, le merveilleux n’est qu’un prétexte pour raconter une histoire avec des personnages forts. Inutile de dire que j’attendais avec impatience la sortie de Gravity, impatience qui est montée d’un cran suite aux propos de James Cameron :

J’ai été abasourdi, absolument terrassé par le film. Je pense que c’est la meilleure photo de l’espace jamais vue, le meilleur film sur l’espace jamais réalisé. J’avais très envie de voir Gravity depuis un bon moment. Ce qui est intéressant dans le film, c’est la dimension humaine.

Après avoir découvert le film, on ne peut que donner raison à l’auteur d’Avatar : c’est bien simple, on n’a jamais vu de telles images. Dès les premières secondes, on découvre bouche bée une vision de l’espace et de la Terre ultra-réaliste, si poussée qu’on songe justement au dernier long-métrage de James Cameron. Mais la comparaison s’arrête là tant on rentre dans un univers radicalement différent : Curaon se veut le plus crédible possible, avec une obsession du détail qui frise le documentaire façon Apollo 13, au point où Buzz Aldrin lui-même s’est dit « très impressionné ». La NASA a participé au tournage et ça se sent : dans l’espace, le moindre boulon lancé à plusieurs dizaines de milliers de kilomètres par heure devient un danger mortel, sans parler du risque de se perdre dans le vide. Rapidement l’angoisse s’installe, une angoisse qui durera jusqu’à la fin du film avec un climax hallucinant digne, dans l’intensité, d’Alien.

Seul petit bémol, l’histoire, aussi basique qu’un survival. Mais le long-métrage est servi par de tels acteurs (Sandra Bullock m’a épaté dans ce qui est tout simplement le meilleur rôle de sa carrière. Qui a dit « c’est facile » ? Pff… vous êtes mesquins) qu’on pardonne largement ce classicisme pour savourer ce jalon de la S.F. : jamais les sublimes effets spéciaux n’étouffent les personnages en totale adéquation avec leur environnement. Ainsi Matt Kowalsky est calme, presque détaché, comme peut l’être un astronaute dans une mission si hors-normes. La scientifique, à priori fragile, est tout l’inverse, ce qui amène un conflit passionnant que n’aurait pas renié Kubrick dans 2001 : raison contre émotion.

Au final, Alfonso Cuaron a placé la barre très haut en matière d’esthétique, Avatar a enfin trouvé son égal au niveau de la 3D. Et nous un ticket pour l’espace…

Published in: on octobre 23, 2013 at 3:02  Comments (11)  
Tags:

The URI to TrackBack this entry is: https://escroc-griffe.com/2013/10/23/gravity/trackback/

RSS feed for comments on this post.

11 commentairesLaisser un commentaire

  1. Vu hier. J’ai bien aimé : les images son sidérantes, la caméra virevolte. Bref, c’est un beau ride. Malgré tout je n’étais pas vraiment dedans à 100%. La musique un peu assourdissante et le trauma du personnage de Bullock m’ont semblé plaqués artificiellement sur une trame brute et minimaliste qui me semblait très bien comme ça.
    Le film m’a fortement rappelé All is lost de J.C. Chandor avec Robert Redford qui interprète un personnage de naufragé au milieu de la mer : http://armurerie.wordpress.com/2013/05/24/all-is-lost/
    Là aussi, on a une trame minimalise et et un personnage seul face aux éléments (pas un mot prononcé pendant tout le film et Redford, comme Bullock, s’en prend plein la gueule). J’ai aussi des réserves sur le film de Chandor (exactement les mêmes que pour Gravity) mais je le trouve quand même plus intègre, plus authentique que Cuaron.
    Bon, ça reste quand même deux beaux films, complètement virtuoses.

    • Il est clair que le trauma de Bullock n’était pas forcément nécessaire ! Je n’ai pas vu « All is lost », tu me donnes envie de le voir du coup 😀
      Merci pour ton passage 😉

  2. Ta chronique fait super envie ! Je suis même tellement tentée que je crois bien que je vais faire une infidélité à mon roman pour aller voir ce film. Finalement, je peux considérer que cela rentre dans mon travail de documentation ^^

  3. Tu as bien raison le travail avant tout ^^

  4. Décidément, les critiques de ce film sont dithyrambiques. Un ami qui chronique pour Sci-fi Universe (et qui note en général entre 2 et 4 sur 10 les films qu’il voit) a fait les mêmes commentaires que toi. Je vais essayer d’aller le voir la semaine prochaine, si je peux. 🙂

    • Tu me donneras ton avis ! 😀

  5. Grand grand film, clairement !

    Techniquement bluffant, et même si le scénario peut sembler simpliste (mais n’est-ce pas toujours un peu le cas avec les films catastrophes ?), j’ai beaucoup aimé les thématiques et la symbolique du film, d’autant qu’elles sont extrêmement bien mises en image.

    Je n’ai qu’une envie : y retourner !

    • Pour ma part je l’ai vu deux fois, c’est toujours aussi bien ! Certes je n’ai plus l’effet de surprise mais j’ai pu apprécier plein de détails… Quel film ! 😀

  6. ça y’est, je suis enfin passée par la case Gravity… J’ai bien aimé, comme beaucoup, même si je m’attendais à être plus époustouflée par la 3D (je ne dis pas quelle n’est pas bonne attention !), c’est l’apesanteur qui m’a sidérée par contre… Les persos? pas plus accroché que ça, j’avais envie de faire avance rapide sur les passages de Miss Bullock… 🙂

  7. C’est marrant c’est vraiment la critique négative qui revient le plus : Sandra Bullock 😀 C’est clair que la gravité était terrible, content que tu aies bien aimé 😉

  8. […] une decennie folle parsemée de joyaux SF tels que Avatar, District 9, Gravity et autre Cloud Atlas, on ne peut que rendre les armes devant la classe de ce Premier […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :