Thor : Le Monde des ténèbres

 

Le Thor tue.

Le Thor tue.

Deux ans après avoir laissé Jane Foster (Nathalie Portman) sur Terre, Thor (Chris Hemsworth) combat dans les Neuf Mondes afin de protéger son peuple d’une ancienne race qui menace de répandre les Ténèbres.

Je vous le dis d’entrée : je ne suis pas un fan des films Marvel. Je suis même très critique en la matière, car j’ai l’impression que les longs-métrages se suivent et se ressemblent. Je dois faire partie des dix personnes sur Terre qui n’ont pas particulièrement aimé le film d’auteur primé à Cannes « The Avengers » (vous pouvez lire un résumé hilarant d’un Odieux Connard ici) et au niveau de la trilogie « Iron Man », je n’ai apprécié que le premier. Comme j’avais trouvé « Thor » très inégal (les passages Fantasy sont superbes, ceux sur Terre sont, à mon sens, ridicules), c’est donc avec un plaisir masochiste que je suis allé au cinéma voir « Thor : Le Monde des ténèbres », sans attente particulière. Comme j’ai bien fait !

Visiblement les « défauts » du premier opus ont été pris en compte : exit les longues scènes sur Terre, prétextes à un humour potache qui ne vole pas haut. Dans ce film, le réalisateur magnifie Asgard, un royaume divin qui fait passer le Fondcombe de Peter Jackson pour une cité HLM. Avec l’arrivée des Elfes Noirs, splendides, on assiste à de la vraie Science-Fantasy lors d’une bataille de toute beauté qui mélange allègrement magie et technologie façon « Maître de l’Univers » (oui je suis trentenaire, et alors ?). Les personnages ne sont pas en reste : moi qui ne supportais pas cette tête à claques de Loki, j’avoue avoir été bluffé par le jeu d’acteur de Tom Hiddleston, tout en finesse. L’émotion est beaucoup plus présente que dans le précédent volet, avec un Thor confronté à ses contradictions : être un héros des Neuf Mondes ou bien aimer une simple mortelle et chanter « si j’avais un marteau ». Le moins que l’on puisse dire, c’est que notre guerrier ne sera guère ménagé par les événements dramatiques qui affectent Asgard… L’humour est aussi  au rendez-vous avec une scène dans le métro hilarante, et un invité Marvel prestigieux dont je tairai le nom…

Le long-métrage n’est pas exempt de défauts (comme dans « The Avengers », il y a toujours ces coïncidences horripilantes capillotractées, dans l’univers Marvel, le hasard fait bien les choses, c’est formidable) mais au final j’ai passé un excellent moment en compagnie du plus (heavy) métalleux de tous les super-héros…
Que demande le peuple ?

Published in: on octobre 31, 2013 at 1:49  Comments (12)  
Tags: , ,

The URI to TrackBack this entry is: https://escroc-griffe.com/2013/10/31/thor-le-monde-des-tenebres/trackback/

RSS feed for comments on this post.

12 commentairesLaisser un commentaire

  1. Ahh je suis rassurée quand même ! Je vais le voir sous peu 😉

    • Tu me donneras ton avis ! 😉

  2. Bon, j’ai fini par lire ta chronique avant de le voir ! ^^
    Rassurant en effet, même si j’attends de le visionner pour me faire un avis définitif ! 🙂

    • 😀 Je pense que le fait d’être « fan » joue aussi beaucoup dans l’appréciation, tu me diras ce que tu en penses 😉

  3. ça me tentait déjà, maintenant j’ai hâte de trouver le temps d’y aller! même si je ne suis pas fan de sa coupe de cheveux, ce super-héros métalleux me fait de l’oeil!! 😉

    • Hihi 😀 C’est vrai qu’il a un drôle de look, mais je trouve que c’est un personnage attachant !

  4. Ah bah moi j’ai bien aimé… sauf en ce qui concerne les Svartalfar. Je trouve que cet opus manque singulièrement de références à la mythologie nordique, là où Kenneth Brannagh avait fait l’effort de se documenter un minimum avant de faire son film. Si on avait expliqué les Svartalfar autrement, j’aurais mis une bonne note, là, je le trouve juste moyen.
    Par contre, superbe prestation de Tom Hiddleston (encore !) qui éclipse de très loin les autres acteurs.

    • Pour Tom Hiddleston je suis bien d’accord ! Il m’a bien fait rire 😉 C’est vrai que l’univers est farfelu mais en ce qui me concerne, je ne l’ai jamais vraiment pris au sérieux : c’est un délire Marvel des années 60-70, je pense qu’à l’époque les scénaristes ne fumaient pas que des cigarettes ! ^^

      • Cela dit, Thor est bien représenté : dans le genre colosse sans cervelle… Bien qu’il devienne un peu trop intelligent au fil des opus. ^^
        ( Et la transformation ultime de Loki… ❤ )

        • Ah cette transformation… J’étais plié en deux ^^

  5. […] dans le crâne "d’une ancienne créature céleste", conçue par le décorateur de Thor, le Monde des ténèbres. Cela faisait des années qu’on avait pas vu une SF si ambitieuse au cinéma, et c’est […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :