Silo version intégrale

 

Silo

J’ai enfin terminé de lire Silo. Est-ce que je suis aussi enthousiaste qu’à la fin de ma lecture de l’épisode 1 ?

ATTENTION, JE VAIS RÉVÉLER L’INTRIGUE DE SILO, CET ARTICLE EST DESTINÉ À CEUX QUI ONT LU LE ROMAN.

Après un premier épisode spectaculaire (Hower tue le protagoniste principal, il fallait quand même oser !),  on poursuit l’exploration du silo : les responsables s’en vont chercher un nouveau shérif et traversent les étages d’une société autarcique coupée du reste du monde, et gouvernée par le mystérieux DUT. Un épisode 2 assez long, mais avec deux personnages aussi crépusculaires que touchants (j’ai adoré cette vieille femme qui se livre à un bilan de sa vie : est-ce que son existence a eu un sens ?).  On visite un univers industriel fatigué, qui sent l’huile et la rouille.  Dans la troisième partie, on fait la connaissance de Juliette, le vrai protagoniste principal de l’histoire. Mécanicienne hors pair, elle est désormais le shérif, mais va se retrouver malgré elle prise dans un engrenage vertigineux : pourquoi les morts s’accumulent ? Quelle est la vérité à propos de l’extérieur ? Pourquoi le réseau informatisé est-il si coûteux à utiliser ? Cet épisode est captivant car Juliette est en danger. Du coup, la quatrième partie, bien qu’agréable à lire, manque de tension : le fait de découvrir un autre silo laissé à l’abandon ne m’a pas emballé plus que ça.  La révolution de l’épisode 5 est poignante, car les personnages, très attachants, meurent en pagaille,  mais la fin m’a laissé un léger goût d’inachevé : « tout ça pour ça ? » ai-je pensé. L’épilogue ne fait que confirmer ce qu’on présumait depuis un moment : une humanité répartie dans des silos.

Comme je le craignais, Hugh Howey, a mis la barre très haut avec un début extrêmement prenant que n’aurait pas renié les scénaristes de Lost. Et c’est justement là que le bât blesse : avec une intrigue si mystérieuse, l’auteur se livre à une fuite en avant puisqu’il est obligé de faire avancer son histoire tout en préservant le mystère, ce qui explique certaines longueurs et le fait que les parties se suivent et ne se ressemblent pas. Soyons clair, j’ai aimé ce livre, mais la fin est convenue, moins percutante que l’épisode 1, absolument génial. J’ai le sentiment que Juliette est bien chanceuse de survivre aux multiples épreuves qu’elle traverse, et que l’antagoniste est trop facilement vaincu. Au final je ne regrette pas d’avoir lu Silo, c’est un très bon bouquin, mais à la lumière des premières pages, j’ai l’impression qu’Hugh Howey est passé à deux doigts du chef d’œuvre…

D’autres avis : Doris

Published in: on octobre 17, 2013 at 12:05  Comments (10)  
Tags:

The URI to TrackBack this entry is: https://escroc-griffe.com/2013/10/17/silo-version-integrale/trackback/

RSS feed for comments on this post.

10 commentairesLaisser un commentaire

  1. commenter sans rien lire… x) difficile !
    j’ai réussi à juste entrapercevoir ce que je voulais, une petite phrase de conclusion, qui confirme que je lirais surement Silo mais quand tout l’effervescence autour sera un peu retombée ! Et à ce moment là, je reviendrais lire ta chronique… 🙂
    Merci en tout cas de prévenir en début de chro que tu dévoiles un peu l’intrigue, tout le monde ne le fait (malheureusement) pas !

  2. Je t’en prie, je préviendrai toujours mes lecteurs car j’ai horreur de subir un « spoiler » ! 😉

  3. Pareil que Raven !!!!
    Pour ma part je viens d’entamer une nouvelle série et j’ai été accrochée par le début déjà. Le titre du tome 1 c’est « Uglies », de Scott Westerfeld.

    (résumé Amazon : Dans le monde de l’extrême beauté les gens normaux sont en danger.
    Tally aura bientôt 16 ans. Comme toutes les filles de son âge, elle s’apprête à subir l’opération chirurgicale de passage pour quitter le monde des Uglies et intégrer la caste des Pretties. Dans ce futur paradis promis par les Autorités, Tally n’aura plus qu’une préoccupation, s’amuser…
    Mais la veille de son anniver­saire, Tally se fait une nouvelle amie qui l’entraîne dans le monde des rebelles. Là-bas, elle découvre que la beauté parfaite et le bonheur absolu cachent plus qu’un secret d’État : une manipulation.
    Que va-t-elle choisir ? Devenir rebelle et rester laide à vie, ou succomber à la perfection ? )
    Je te dirai si ça tient ses promesses.

    • Très original en tout cas cette problématique autour de la beauté ! 🙂
      J’attends ton retour 😉

  4. Un bon roman, pas une révolution mais un récit bien mené qui réutilise à bon escient quantité de thèmes déjà vus ici ou là.
    C’est vrai que le début (les deux premiers chapitres) est assez étonnant, passant d’un personnage à un autre sans prévenir. Leur aspect primaire, des nouvelles, se fait nettement ressentir.
    C’est ensuite, quand l’auteur a décidé de faire un roman, que les choses redeviennent un peu plus banales. Mais le tout se lit très bien, c’est sans doute un roman très accessible aux néophytes en SF, et une bonne porte d’entrée pour la collection de genre chez Actes Sud.

    • C’est clair que la transition nouvelle-roman n’est pas évidente. Comme tu dis, une bonne porte d’entrée pour le genre (j’ai conseillé ce roman à des amis qui ne lisent pas forcément des tonnes de SF…).

  5. […] D’autres avis chez : Lune, Lorhkan, Gromovar, Anudar, Cachou, Lhisbei, Escrocgriffe … […]

  6. […] j’ai apprécié la gestion des révélations : à la différence d’Hugh Howey dans Silo, je trouve que l’auteur distille les informations sur l’extérieur sans en dire trop, […]

  7. […] aussi les avis de : Lorhkan – Lune – Gromovar – Julien le Naufragé – Lhisbei – Anudar – Escrocgriffe – Livrement – Cornwall – […]

  8. […] (!!!). Au-delà de ce beau conte de fée, je retrouve dans Seul sur Mars ce qui m’avait plus dans Silo : l’envie irrépressible de poursuivre ma lecture dès les premières pages. Est-ce un hasard si […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :