Coming out

Gandalf GIF.gif

Pfff, par quoi commencer ? (soupir)

Hum.

Bon. Vous vous souvenez de cet article dans lequel j’expliquais que j’avais passé six mois à bosser sur le synopsis d’un quatrième roman historico-fantastique ? Ceux qui me connaissent le savent, j’ai répété  à maintes reprises que JAMAIS je ne me relancerai dans une trilogie. Trop de souffrance, trop de pression, et surtout trop d’années passées à corriger 1200 pages… Un vrai calvaire.

Il y a une semaine, j’étais tranquillement assis dans le train lorsque soudain je fus frappé par la foudre. Comment avais-je pu passer à côté de CETTE IDÉE ?

Arrivé à la maison, j’écrivais frénétiquement jusqu’au milieu de la nuit les… trois synopsis de ce qui ressemblait fort à… à… hum, disons une… trilogie (on ne ricane pas).

Un spin-off qui se déroule dans (l’immense) univers des pirates de L’Escroc-Griffe, à une autre époque et sur un monde inédit. Une trilogie indépendante de la première série, avec des protagonistes différents.

À mesure que je prenais plaisir à martyriser mon clavier, je ne pouvais m’empêcher de me sentir coupable vis-à-vis de mon projet de livre historico-fantastique. Je me retrouvais dans la peau du quadragénaire-marié-deux enfants qui tombe amoureux d’une petite jeune, bouleversé par des émotions qu’il pensait ne plus jamais ressentir. Une excitation qui m’a donné l’impression de rajeunir de dix ans.

totoro-gif

Au réveil, j’avais le sourire, mais aussi peur des réactions de mes proches. N’était-ce pas un fantasme d’auteur sans lendemain ? Pourtant, mes sentiments étaient toujours là. J’étais amoureux de cette nouvelle trilogie et plus que tout, j’avais envie de repartir explorer cet univers que je connaissais si bien, comme lorsque j’avais la vingtaine. J’éprouvais un tel soulagement que je mettais mon projet historico-fantastique en stand-by.

Depuis, je n’ai pas arrêté d’écrire… et même de beaucoup écrire.

Ce qui est complètement fou, c’est que j’ai créé trois synopsis sommaires en une nuit, alors qu’il m’a fallu six mois pour accoucher péniblement du plan du roman historique fantastique que je préparais. J’espère ne pas avoir perdu toute crédibilité à vos yeux.

Homard GIF.gif

Ma muse fait parfois n’importe quoi

La grande leçon à tirer de cette crise de la quarantaine qui approche mon revirement, c’est qu’il faut écouter son instinct, son cœur, voire ses tripes. Même si je ne renie pas mon autre projet (je vous assure que l’idée est vraiment originale, du moins à mes yeux), je pense que j’ai lancé ce chantier pour de mauvaises raisons. Bêtement, je voulais prouver à mes lecteurs que j’étais capable d’imaginer autre chose que de la fantasy, que je savais inventer des histoires adultes plus sombres. Il y a quelques semaines, j’ai même écrit en cachette une nouvelle de SF orientée hard science. Il faut que j’arrête de me mentir, et assumer ma vraie nature.

Je suis un écrivain de Fantasy young adult dans l’âme et j’adore ça !

Je crois aussi que sans m’en rendre compte, les paroles de Stéphane m’ont rassuré et apaisé, comme si des digues logées dans mon inconscient avaient sauté.

Cela ne veut pas dire que je n’écrirai pas un jour ce roman historique qui me tient à cœur, mais pour l’instant je m’amuse comme un petit fou. Une trilogie, il n’y a que ça de vrai…

legume-en-colere-gif

… Même si une trilogie prend pas mal de place dans une vie d’auteur

Voilà, vous pouvez me balancer œufs et tomates.

Bonus : mon article écrit il y a un an, intitulé Pourquoi il ne faut jamais écrire de trilogie (tiens, il y avait également Gandalf dedans).

Published in: on janvier 16, 2017 at 9:58  Comments (28)  

The URI to TrackBack this entry is: https://escroc-griffe.com/2017/01/16/coming-out/trackback/

RSS feed for comments on this post.

28 commentairesLaisser un commentaire

  1. Bravo! Il faut savoir s’écouter et suivre son feeling! ça va être superbe et… moi j’adore les trilogies!!! Bises, Myriam

    • Merci Myriam ! 😀 Oui, je crois qu’on ne peut pas avancer sans un minimum de plaisir et d’aventure… Gros bisous, à bientôt ! 😉

  2. Méfie-toi si tu commences une seconde trilogie….
    Tu sais ce que l’on dit : « Jamais deux sans trois » 😉

    • Ne jamais écrire trois trilogies ! Jamais !

      😉

  3. Génial ! Même si je n’ai lu que le tome 1 pour l’instant, je dois dire que je suis plutôt contente d’entendre qu’il va y avoir encore plus dans la même veine et le même univers.
    Vous vous lancez dans un « cycle » finalement. Aura-t-il autant de tomes que celui de Feist ? (je vous imagine en train de faire une crise cardiaque à la lecture de cette question :p )
    Je plaisante bien sûr, bon courage 🙂

    • Hahahaha 😀 Merci pour votre soutien 😉 Pour l’avenir du cycle, j’ai décidé d’être moins catégorique ! Mais je m’ôte pas mal de pression avec cette trilogie car les deux sagas pourront se lire de manière indépendante… même si les lecteurs de la première heure n’auront, bien sûr, pas le même regard sur cette nouvelle trilogie… 😉

  4. Hahaha je te comprends tellement !! J’ai commencé avec une trilogie puis je me suis dis plus jamais, on va faire court, au moins j’arriverai au bout. Puis…. Tiens, je pourrais faire une suite à ça… Oh et une autre ! Et je me retrouve avec carrément des idées (oui plusieurs) de séries !!! Des séries b*rdel !!! Muse ? Qu’est ce que tu ne comprends pas dans « court » ? .___.

    Bref ! En tout cas bonne chance, moi, j’ai hâte de voir ça 😀 quand l’auteur s’éclate, ça se sent et c’est la que c’est le meilleur 😉

    • Merci Super Gaufrette ! 😀 Ton commentaire m’a bien fait rire 😀 Oui, parfois Muse est joueuse 😉 Je te souhaite le meilleur pour ton projet, j’espère que tu iras au bout, car ça en vaut la peine !

  5. Mais tu es un grand fou 🙂

    • J’ai bien peur d’être irrécupérable ! 😀

  6. Je continue de sourire toute seule devant ton article, Cap ! 😉
    A cent pourcent derrière toi, suivre son instinct, ce serait presque le dao de l’écrivain ! Longue vie à l’univers des pirates, donc ! ❤

  7. 😀 ❤ … Merci pour ton soutien inaltérable Siècle, oui il faut suivre la Voie, Goowan nous l'a suffisamment répété 😉 Bon courage à toi, gros bisous ❤

  8. Ecoute, le plus important, c’est que tu te fasses plaisir à toi, en premier! Ce qui compte, c’est ce qui te rend heureux! Bon j’avoue que j’avais très envie de découvrir le roman qui se déroule à la période antique. Mais, je serai également très heureuse de découvrir ta nouvelle trilogie. Au fait, j’ai eu pour Noël ta première trilogie Les pirates de l’escroc-griffe! J’espère le lire bientôt (avant l’été quand même!)

  9. Yatta ! 😀 Génial, j’espère que mon univers te plaira 😉 Merci pour tes mots pleins de sagesse. Oui, il faut écouter son coeur et en plus j’ai la chance de pouvoir me dire que ce n’est que partie remise pour le roman historique 😉

  10. Un jour, un homme a dit : « L’ultime pensée n’est certes pas loin, mais elle est embrumée par la cécité dont nous faisons preuve face à la vie ». Et George Lucas annonça sa prélogie après avoir prononcé cette phrase !

    Tu as levé le voile qui planait sur ton inconscient pour laisser « l’ultime idée » envahir ton cortex cérébral !

    En espérant qu’elle soit autant un réussite que la première trilogie.

    Amicalement

    Un ancien élève devenu fan et sourtout ami ! ❤

  11. Merci mon ami ❤ Je vais tout faire pour ne pas vous décevoir 😉

  12. Alors, moi, je suis morte de rire (dit celle qui voulait écrire un stand alone et qui pond un diptyque, enfin elle croit que c’est ça mais au fond c’est pas sûr)

    • Hahaha 😄 Il faut suivre la Voie 😉

  13. Je n’ai qu’une chose à dire : fonce JS !
    Prendre du plaisir à écrire est le plus important. Enjoy et bon voyage ! Yattaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ! ❤

    • Merci l’ami ! 😃❤️❤️❤️

  14. Muse a toujours le dernier mot ! 😉
    Le principal, c’est que tu fasses ce qui te fait plaisir ! Et puis qui sait, ce projet historico-fantastique viendra peut-être plus tard, peut-être qu’il voulait maturer encore un peu… on ne sait jamais, avec les Muses ! 🙂
    Bonne écriture ! 🙂

    • Oui, on ne sait jamais ce qu’elle ont dans la tête, ces drôles de bêtes ! Merci pour ton soutien 😉

  15. J’ai lu cet article de mon portable hier et j’ai tellement ri à m’imaginer ta tête à l’idée de nous annoncer ça !!! 😀 😀
    En tout cas, moi qui suis fan des séries, ça m’arrange et puis ton univers est tellement original (de la « piraterie onirique », je dirais) que tu as raison de proposer d’autres textes s’y déroulant. Les lecteurs seront au RV, pas de doute. 😉
    Bref, go go go !!! ♥

  16. Hahaha 😀 Oui, c’est vrai que j’avais une petite appréhension à l’idée que vous soyez déstabilisés, mais je crois que c’est la voie de la sagesse, d’autant plus que ce n’est pas non plus une suite pour suite : je voulais éviter ça à tout prix, c’est pour cette raison que je n’ai pas écrit les Pirates en sept tomes (sans parler des contraintes éditoriales). Là je pense que c’est un projet à ma portée, à défaut d’être raisonnable ^^ Je crois aussi que j’avais besoin de sentir un engouement de la part des mes lecteurs. Je suis content en tout cas que tu sois enthousiaste, gros bisous ❤

  17. […] enfin sa vraie nature, celle d’un auteur de trilogies 🙂 L’article est à lire ici (et il y a plein de bonnes nouvelles à […]

  18. […] qui est reprogrammé correctement. Du coup, je travaille à nouveau plusieurs heures par jour sur ma trilogie. Enfant oblige, je ne retrouverais jamais mon rythme de guerre, mais j’ai appris à […]

  19. […] blanche à écrire avant de partir sur un nouveau projet, j’en avais d’ailleurs parlé ici. Le phénomène s’est reproduit ultérieurement lors d’une méditation. Cette fois-ci, […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :