Snark, ce n’est pas que du numérique ! (2/2)

FNAC de Metz, jeudi

FNAC de Metz, jeudi

La semaine dernière, je vous parlais d’impression à la demande haute qualité, la POD. Entre temps, j’ai enfin reçu mon roman ! Un grand moment d’émotion, j’ai même pris soin de filmer l’accouchement, euh, l’événement (oui, cette publication prend des proportions assez délirantes).

Comme vous pouvez le constater, le Snark a le poil luisant. Je suis comblé avec cette édition papier, le livre soutient vraiment la comparaison avec d’autres titres Bragelonne en ce qui concerne la finition. Au niveau des différences entre les deux versions : l’ebook a une petite valeur ajoutée, la carte des Mers Turquoises en couleurs (du moins si vous la regardez sur iPad ou sur un ordinateur), tandis que la version papier dispose d’un QR Code à la fin.

Avec cette POD de haute qualité, je pense sincèrement qu’on opère un changement de paradigme. Avant Snark, il y avait une guerre perpétuelle entre les adeptes du papier et les partisans du numérique. Mais aujourd’hui, ce conflit n’a plus de sens : on peut acheter des œuvres qu’on juge essentielles en papier, tout en faisant des acquisitions numériques. En choisissant de ne pas choisir, Bragelonne a opté pour une hybridation quasi-parfaite.

Ici se termine cet article en deux parties sur Snark, vu de l’intérieur. Je ne vous cache pas que c’est grisant de naviguer entre deux univers : retrouver son bouquin en librairie tout en testant une forme d’édition plus expérimentale, celle du numérique. Le meilleur des deux mondes, en somme. Cerise sur le gâteau, l’édition papier est depuis une semaine dans le top 100 Fnac des meilleures ventes Fantasy SF. Quoi qu’il arrive, ce sera une belle aventure !

FNAC de Cannes

FNAC de Cannes, jeudi

Published in: on mars 27, 2015 at 1:08  Comments (8)  
Tags: , ,

Merci

Oui, merci pour ce cadeau incroyable. La version numérique des Pirates de l’Escroc-Griffe était mercredi matin la 104.535 meilleure vente Amazon, et puis le soir, le roman se retrouvait à la 41e place du classement Fantasy aux côtés du Trône de fer (42e), du Fou et l’Assassin (43e) et de la Roue du Temps (44e). Je vous avoue que sur le coup, j’ai eu du mal à y croire.

Les meilleures ventes en Fantasy, top 100, mercredi 18 au soir


 
 

Jeudi matin, le bouquin était 17e dans le classement Fantasy, non loin de la Huitième couleur du regretté Terry Pratchett (7e), et 337e au niveau du classement général.

Les meilleures ventes en Fantasy, top 100,

Les meilleures ventes en Fantasy, top 100, jeudi 19 mars au matin

Et la version papier ? Bien qu’elle soit provisoirement en rupture de stock, elle était jeudi matin 1690e chez Amazon. Et là vous êtes en train de penser  » comment de l’impression à la demande peut être en rupture de stock » ? En fait, Amazon doit toujours avoir des livres en réserve, mais depuis la sortie des Pirates, la demande est très forte. Même constat à la FNAC, depuis ce matin l’édition papier fait partie des 100 meilleures ventes Fantasy.

Le soir du samedi 21 mars, mes Pirates se retrouvent 17e meilleure vente papier FNAC en Fantasy derrière les différents tomes de Game of Thrones et de l’Assassin Royal, et devant le dernier Stephen King, que j’adore. Je n’ai pas honte de dire que j’ai versé une petite larme…


 
 

Vous l’aurez compris, ça va être plus que compliqué de rester en haut de ce top en si bonne compagnie ! Tout va maintenant dépendre des critiques, bonnes ou mauvaises. En attendant l’inévitable retour dans le monde réel, j’essaie de savourer chaque seconde de ce rêve éveillé… Merci infiniment !

7e au classement FNAC Fantasy dimanche soir, yata !

7e au classement FNAC Fantasy dimanche soir, yata !

Dernière mise à jour le dimanche 22 mars